L’isolation de l’enveloppe sera probablement l’un des premiers postes sur lequel vous serez amené à prendre une décision, pour améliorer significativement les performances de votre habitation.

Votre maison peut-elle accueillir une isolation par l’extérieur ? Quelle différence existe-t-il entre la laine de verre et la laine de roche ? les isolants écologiques sont-ils efficaces ? 

L’isolation par l’extérieur consiste à coller ou fixer mécaniquement une couche isolante, le plus souvent du polystyrène expansé (moins cher) ou de la laine de verre (isolation phonique plus élevée), sur les façades extérieures de la maison ou du bâtiment.

Pour protéger l’isolant des intempéries, on le recouvre d’un enduit de fibre de verre ou de finition, d’un mortier... 

Dans le cas de panneaux préfabriqués en usine, l’isolant est recouvert d’un parement (pierre, briques, carreaux, métal...). On parle alors de vêtures. Une autre technique consiste à poser l’isolation sur un bardage, sorte d’ossature en bois ou en métal, avant de poser le parement. Dernière méthode, aux résultats moins performants : l’application de trois couches de mortier dans lequel a été incorporé des billes de polystyrène, de vermiculite, voire de chanvre.

Il est envisageable de ne réaliser l’isolation par l’extérieur que sur une ou deux façades. Naturellement, les résultats seront beaucoup moins efficaces. À noter, l’isolation par l’extérieur peut également être utilisée en toiture. Il s’agit alors de remplacer la couverture existante. Enfin, elle se révèle particulièrement intéressante sur des bâtiments chauffés en continu, comme la résidence principale.

L’isolation par l’intérieur est, elle aussi, bien connue des professionnels. Deux pratiques existent. Premièrement, l’isolant est collé ou fixé mécaniquement au support. Une contre-cloison, le plus souvent en plâtre, est ensuite posée. Cette technique est idéale pour les murs irréguliers. Seconde piste : les panneaux isolants usinés. Composés d’une couche d’isolant recouvert d’un parement en plâtre, ils offrent un gain de temps non négligeable, la pose s’opérant en une seule fois.

Pour les combles et les planchers, le professionnel pose des panneaux rigides ou souples, ou projette un isolant sur les planchers ou toitures. Principale difficulté : avant toute isolation, s’assurer de la composition globale du mur (étanche ou perméable) pour éviter tout désordre du bâti, notamment lié à l’humidité.

Cette technique d’isolation est efficace, peu chère, facile à mettre en œuvre et permet de conserver l’aspect extérieur de l’habitation. Il existe néanmoins des inconvénients qui nécessite de lourds travaux de reprise en intérieur : dépose de carrelage, fils électriques, canalisations d’émetteurs hydrauliques... et réduction de la surface habitable.

Vous souhaitez isoler votre maison ? isolation extérieure ? isolation intérieure ? Contactez Philippe Weil, courtier en travaux à La Maison Des Travaux d’Evry, Corbeil-Essonnes, Mennecy. Il vous conseillera et vous suivra tout au long de votre projet.